Comment choisir votre alarme ? Faites un choix adapté à vos besoins de protection, ne regardez pas que le prix. Vous avez la possiblité de comparer les prix des alarmes sur le site. Des professionnels de votre région vous guiderons dans le choix de votre système d'alarmes.

Alarme devis gratuit

Que faut-il faire après un cambriolage ?

Vous êtes rentré chez vous et avez découvert votre porte ou votre fenêtre forcée, les meubles renversés… Vous avez été cambriolé. C’est une épreuve toujours difficile à surmonter et vous ne savez pas comment réagir ? Nous allons vous aidez et vous guidez dans les différentes  étapes à réaliser

La  découverte du cambriolage

Tout laisser en place

C’est à ce moment-là que l’on est surtout pris de panique mais il faut cependant rester calme afin de ne pas provoquer une éventuelle crise. Il faut faire le tour de la propriété pour vérifier quelles ont été les entrées qui ont été forcées, et s’il y a eu d’autres dégradations.

Même si l’on est très souvent tenté, il ne faut en aucun cas toucher, jeter et réparer les objets sujets à l’effraction, car la police ou la gendarmerie va réaliser une enquête dans laquelle elle va relever les empreintes.

De plus, si vous jetés les objets cassés vous risquez de ne pas être remboursés par votre assurance.

Appelez la police ou la gendarmerie et déposez une plainte

Vous avez bel et bien constaté que vous avez été cambriolé, il faut donc appeler la police ou la gendarmerie pour porter plainte et pour qu’ils se rendent sur les lieux pour faire reconnaître l’effraction, ainsi que l’élaboration d’un état des lieux. Attention, vous ne détenez qu’un délai de 2 jours au plus tard.

Il faut que les dommages et biens volés soient indiqués. Par ailleurs n’hésitez pas à faire part de vos doutes concernant d’éventuels biens disparus, car pris de panique vous pourriez très bien en oublier un et vous rendre compte de sa disparition quelques jours plus tard.

Pensez également à demander des copies de votre plainte afin de les faire parvenir à votre assurance, d’en garder une pour vous, mais aussi d’en faire part à votre propriétaire si vous êtes en location et qu’il y a eu des dégradations.

Contactez votre assurance

Il faut à présent contacter votre assurance pour lui signaler le vol. Vous détenez un délai de 48h, soit deux jours au plus tard. Si votre assurance habitation est garantie contre les vols, elle vous expliquera comment procéder à la déclaration du cambriolage.

Vous devrez ensuite rédiger une lettre ou mail de déclaration en décrivant les circonstances du cambriolage : la date à laquelle il s’est produit, si vous aviez remarqué des comportements « étranges » dans votre voisinage (vols récents, inconnu qui passant de plus en plus devant la maison, etc.), et envoyez là à votre assurance en recommandé. Pensez également à en garder une copie.

L’assurance ne vous versera par conséquent aucune indemnité si vous n’avez pas respecté les termes du contrat comme : une absence de plus de 30 jours, la non-installation d’une porte d’entrée blindée,  si le vol a eu lieu dans pièces non couvertes telles que la cave ou le garage, que vos volets sont restés ouverts…

Faites un inventaire et estimez le cambriolage

Ce n’est pas la tâche la plus amusante puisqu’il faut réaliser un inventaire des biens volés et endommagés ainsi qu’un dossier dans lequel vous regrouperez toutes les preuves de possession de ces biens: factures d’achat, garantie, photos qui témoignent de leur « présence » dans votre domicile, acte notaire (…). N’oubliez pas d’y intégrer l’éventuelle facture du serrurier.

Vous devrez ensuite les envoyer à votre assurance pour pouvoir vous faire indemniser dans un délai de 2 jours également après le cambriolage.

Ce dossier va permettre à votre assurance d’estimer votre cambriolage et selon son montant, elle fera appel à un expert qui se rendra dans votre domicile pour faire une estimation des objets endommagés.

Vous pouvez en tout faire appel à 3 experts : le premier est envoyé par l’assurance, le second est à votre charge, et pour le troisième il faudra faire appel à la justice.

Bloquez vos moyens de paiements

Votre carte bancaire ou votre chéquier ont disparus ? Procédez vite à une opposition en appelant votre banque. Vérifiez également qu’aucun chèque ne manque dans votre chéquier. Si vous n’arrivez pas à joindre votre banque, vous pouvez contacter le service interbancaire au 0 892 705 705, qui est ouverte 7j/7 et 24H/24 pour 0,34€ la minute.

Réparez l’accès forcé et le sécuriser

Pour votre sécurité, appelez rapidement un serrurier pour faire réparer votre porte et changer la serrure. Certaines assurances vous en envoi un serrurier sur place à leurs charges, alors que chez d’autres vous devrez faire vous-même la démarche. Il faudra contacter votre assurance au préalable de la réparation.

Pensez cependant à demander un constat et une facture au serrurier, ainsi qu’une photo de votre accès forcé avant réparation que vous ajouterez au dossier de votre cambriolage envoyé à votre assurance.

Au moment de la réparation et du changement de serrure, pourquoi ne pas en profiter pour demander une mesure de sécurité efficace, telle qu’une serrure antieffraction, à plusieurs points, avec un verrou de porte, d’une serrure à clef qui sans carte d’identité ne permet aucune copie de celle-ci, etc.

L’après cambriolage

Équipez-vous d’un système de sécurité

Il est tout à fait normal de vouloir renforcer la sécurité et la protection de son domicile, d’autant plus après un cambriolage. Il existe de nombreux systèmes d’armement efficaces tels que la vidéosurveillance ou télésurveillance, l’alarme anti-intrusion, etc.

Exprimez-vous

Le cambriolage est une étape psychologique difficile à surmonter, certaines personnes le vivent même comme un viol puisqu’il s’agit de l’intrusion d’une personne inconnue dans l’intimité, sans aucune condescendance.

Il est sujet à de nombreux traumatismes comme l’anxiété, le renfermement sur soi, la dépression, l’angoisse d’un nouveau cambriolage… N’ayez pas honte, vous n’avez aucune raison, c’est un évènement malheureux mais qui peut arriver à chacun de nous.

Si ces troubles persistent et si vous ne vous sentez pas bien, n’hésitez pas à aller consulter un psychologue qui saura vous aider à faire face. De plus, le Ministère de la Justice subventionne un grand nombre d’associations d’aides aux victimes de cambriolage que vous pouvez joindre au 08 842 846 37.

Bien protéger sa maison c'est aussi se protéger soi et sa famille !